Berry island – Nassau – Glass Window, Eleuthera

 

From the Berry’s to Eleuthera 

 

~ 14 March 2018 – 17 March 2018 ~

 

After the incidents at the end of the travel in the Berry’s, the plan has changed and I decide to make a stop in Nassau, in 2 steps.

First priority, a dentist stop. By searching on the internet, I have realized that it’s pretty safe to go to the dentist here. There is so many tourists traveling in Nassau every day, it has to be some people with tooth emergency problems who need the safe American hygienic standards.

The second stop will be to fix the through hull of the speedometer. There is possibilities here to lift my boat out of the water, to change the broken piece. It’s one of the few places in the Bahamas where that’s possible.

At the first light of the day, I removed the anchor. Not long after I left, the sun shows up at the horizon, and his beautiful colors reflect on the flat water. It promise me a nice travel day for this crossing from the Berry to Nassau.

The fifty somethings miles crossing (about 60km) is done trouble free. Even if I was pretty scared to take water and sink in the middle of te way… Indeed every half hour, I was checking that the water intrusion isn’t growing bigger, and that my emergency plugs are nearby. As I see the problem isn’t coming bigger once Nostromo is underway, I feel a little safer.

The very light wind of the beginning allow me to do some motor-sailing. It make use way less diesel than with engine alone. A little noisy but the charm of my boat under sails make me forget this disagreement pretty fast. Especially once sitting on the front deck, the quietness is almost complete.

Around the middle of the way, I saw an OFNI, absolutely no idea about what it could have been 🤔 A little after, I saw some sailboat in the opposite direction. The wind then totally disappears, and the rest of the way is done only by engine.

Arriving close to the entrance of the Nassau Harbor, between New Providence and Paradise Island, I announce myself at the Nassau Harbor Control on the VHF. The purpose is to ask the permission to enter the Harbor, obligatory step over here. With all the traffic, it’s a lots of boats who are transiting here everyday. After having declined my boat’s name, registration number and arrival point, I receive the permission to come in.

The harbor of Nassau is sadly known for his very poor anchorage, overcrowded and not so safe. But having to go to the dentist, doesn’t know how I would be when going out, the security option was kind of my favorite by the time. I don’t really want to go search for my boat who would have drift…. somewhere 😂

After having called the marina, I’m arriving there by the beginning of the afternoon. Two employees were there to help me to dock my boat. Doing a perfect dockage, they are surprised to see me. A young nice girl, sunglasses, hair in the wind, alone on a pirate boat, one of them asked if I’m a celebrity 😁😂🤣 of course! I’m a legend 😉 (we are all our own legend actually 😀) After spending almost 2 weeks by myself, that was a good joke, it made laugh as a hell and feeling good to be back in the civilization 🙃

It’s been over 3 weeks since the last fresh products shopping, so I was very happy to try the supermarket next to the marina, with even a Starbucks 😳😃 and his 5G internet 👌 All kind of  fresh fruits and vegetables, fish, bread, cheese you can dream about 😋 … More expensive than in Switzerland 😱

Nothing is free but it’s important to enjoy ourselves by eating good food as much as we can, even if logistically it isn’t always easy 😂 because in the end, we are what we eat 👈

The hardest part of the day passed, I sit confortable on my front deck. Taking the late afternoon sun with a cocktail. Two young men passed by and we start to talk. They are reporters for Geo, and one of them ask me if can film me on my boat and asking me a few questions. So I gave a small interview about travel and dreams.

So funny experience!! Totally not expecting that, I was so surprised that I forgot to ask about a contact so I could see the movie if it’s going to be published somewhere 🤣

Once those guys left, I saw a friend’s boat not far from me, who belong to a couple from Quebec that I had met in Indiantown. He gave me a lots of advice about the fiberglass, non-skid painting and other tricks. His wife had to leave earlier than expected back home.

Then another couple of Quebec friends appeared, and we meet all. Appointment is made on the next day for some small work after the dentist, so they can give me their opinion on my through hull who’s leaking. 

Still taking painkillers, I went for a good sleep, not so deep because I was a little stress (dentist isn’t really my best friend…)

And then one of the biggest day of my travel started 😂

Waking up with a clock for once, I’m asking for a taxi cab at the reception, but no one is available. So I try to see if I can take one at the commercial center, but no. Seeing a bus passing by on the one way drive… Against direction I’m going to 🙄🤔 he stops, I jump in, ask the driver if he’s going to town, yes but he is going to make the tour before. Ok for me, I don’t really have stress and the island isn’t that big, I thought…

The buses of New Providence are old ones with a lateral door who open/close only by hand. The bus stops are made of a metallic sign with a number but no schedule. To get out of the bus, one have to say « bus stop » and the driver is then going to stop at the next stop. 

The price of the ticket is 1,25$, for as many stop as you want, for kids, it’s the half of the price. It’s to pay to the driver when you get out of the bus, with the exact change. The kids take the bus to go to the school, as many locals adults to go to the work. Being the only tourist in the bus, I felt a little strange 😂 but it’s what we call an immersion in the local life, one of the reason why I travel like that.

The tour of the island was far longer than excepted, because of all the stops and the circulation. It bring me up to the jail of Nassau, and almost circles it.

The jail of Nassau.

Very similar of the Swiss jails (from the outside), with high walls, barbed wires, concrete buildings of many floors, security entrees,… it’s the only jail of the Bahamas. All the criminals from all the islands are put in jail here for a certain amount of time. When the time is over, they can go out. But without money, without work, without nothing. So most of them stay living in Nassau and make the criminality higher that it would normally be, because they have nothing else to do as crime to survive.  And the vicious circle keep going.

Nassau is the only city/island where we have to watch for our security in the Bahamas. Don’t go out after 18h, don’t provocate by walking with gold chain or luxury watch. The doors of the stores are close and by coming by, the employee next to the register open the door, after having taking a look at who is there.

Crossing the bridge who connect New Providence (Nassau) and Paradise Island, the contrast is real. On one side, a dirty Nassau, grey, full of trash and not very safe. On the other side, the paradise of the luxury hotel and marina, clean, full of beautiful trees and plants next to the road, many tourists commercial center, all nice, all smiling.

At the beginning of the bridge, New Providence side, there is a lots of little colorful shakes, where the fishermen bring their catches. It’s possible to buy some fresh fish/seafood there, but also to eat some very good food made of fresh catches in a local rustic, colorful, musical and friendly atmosphere.

After having done the tour of the island with the bus, about 1h30 later, I finally arrive at destination, and find the dentist. From the outside, the first impression is positive, the door close, to be opened by the employee looks like all the store on the island. Once inside, a very friendly staff, efficient and very professional.

Politely I excuse myself to be late because of my touristic tour of the island 😉 then I fill up a form about health and desire of treatment. They took me then immediately in charge.

A radiographie with a (brand new?) machine, security steps for the employees and me, hygienic. Picture on a computer, a few questions and the diagnostic appear. A tooth, who was broken and repaired back in the time, has broken more, and the brake is going up to the nerve, from where I get this horrible pain who woke me up in the night.

For the treatment, 2 choices: a root canal, or remove the tooth. The first option consists to do a hole in the tooth, where the nerve is, taking it out, disinfect and colmate the hole. It a way of killing a tooth without having to remove it. The molars having many nerves, means the same operation must have to be redone, on a different day. Price: about 800$, 2e option: 150$, not necessary to come back. My choice was a pretty easy one 😂 I thought would have been fixable, but no, there is a too big risk of infection if I just repair it… Just had to accept the shock of losing a tooth 😢

A new not so funny experience in Nassau. But at the same time, it’s the best place where it could has happened. Everything happens for the right reason, at the right time 😉

The way back to the marina was luckily way more easy, and few minutes later I was back at the marina. Once on my boat, I realized.

This pain has brought a tooth extraction. No suture, old fashioned, pirate mode. Make a blood clot, and not removing it, because it will help to cure. Don’t spit, don’t wash teeth, don’t drink with a straw for 24h. Rinse the mouth with warm hyper saline water, no alcohol drink/alcoholic mouthwash for a week. Antibiotic for 3 days, (strong) painkillers for a week (daytime), not being able to eat really hard stuff (meat, hard pasta,…) for weeks.

The life can change so fast, without having a clue of it, it’s gone.

The reality come back at the surface and the hungry arrive, as I haven’t eat in the morning. The perfect meal appear: a Swiss cheese fondue with a French baguette, soft bread of course 😁 It isn’t the real Swiss fondue, that’s not a surprise, but it feel good to eat something who fill up an empty stomach.

In the afternoon, my Canadian friends came over and we watched this leaking through hull. On their point of view of older salty sailors, it’s not moving/loose and doesn’t look  like broken so it will be ok until I get back to a marina in a few months to haul out for the hurricane season. There’s no hurry to get the boat out of the water here. Nassau was built on a island where the piracy have a long and glorious history. So no wonder that the people living here now, aren’t going to have any doubt to make me pay the full price, or even more, as the pirate blood run into their veins ☠️

Feeling much more confortable to hear this logic explanation, I felt safer to go sleep.

The engine of Nostromo also has a little hard time to start, it use way to much battery. While laughing, disassembling and learning, we found together, how to disengage the speed and so being able to change the RPM without moving the boat. 😁 And so we adjust it. With a manual way to count the RPM, we realized that the needle meter doesn’t work right, underestimating greatly the right number… Like what we discover everyday day new things on our boat 😉

The pre fuel  filter is also changed, the only one I didn’t change until now, but by doing this, we realized that the container isn’t as full as it should be. Sign that somewhere, something empty this reserve when the engine isn’t turned on during the night.

Once full, the engine starts directly, with just a little rpm to help.

Then it’s 5 a’clock, the time of a little apero to celebrate a good day of work, laugh and share a few of our travels.

The next day, both Canadian boats are leaving, to cross back to Florida before the next cold front. Taking my time and enjoying the confort of the marina, I leave also my spot during this beautiful day. The employees of the marina, very professional, gave me good advice to help me to get out of the sleep and the current (around 2kn) without damage.

My mouth getting slowly but surely better, and Nostromo fixed (for now, it’s a boat 😜), I took small vacation on a beautiful island, who’s called Rose Island, just next to Nassau. On the north side of the island, an anchorage protected by corals reefs, with a beautiful gin clear water, and a wonderful white sand beach.

A lots of boats, mainly with tourists, pass by one after another, some staying longer than other. Many people are snorkeling on the reefs, but I didn’t feel good enough to follow them.

The beach and the island being wonderful, that’s enough for my pleasure, it will have many other diving possibilities along the way 😊

Having 2 days before the next cold front, I left the next morning for a long navigation day, who brought me up to Eluthera.

At the first dusk lights, I remove the hook and get out of this reef garden, set sail in direction of the Fleming Channel, and then the Glass Window.

The wind is very light and disappeared totally by the middle of the day. It has been a motor-(sailing) day. The fishing lines behind the boat weren’t successful, but the most important is to try 😜

The day has been quite, calm, long and hot. Didn’t saw many boat underway, but this quietness was very appreciated, because I wasn’t still feeling so good. Luckily I had enough painkillers. It wasn’t infected but it was inflamed, because she had to put a lot of strength and pressure to take it away.

Arrived at the Fleming Chanel, the “wind” was against the tide current, making a very clear separation line. A flat water followed by small waves. The conditions are very calm, so it was a beautiful show, but if the wind would have been stronger, it would have been really less comfortable.

Once over with this passage, I arrived on the bank, the shallow water who are more blue than blue. The floor was totally visible because it was flat calm. I saw all the sea stars, grasses and other garbages. Some dolphins came along for a little while, saying hi and welcome in the paradise. 

My camera wasn’t far away, so I took it but accidentally start to film on the deck and arriving in the front, I stop instead of starting the movie… 🤦‍♀️ and they are gone before I had time to start again a new move 🤷‍♀️🤣

A little further, a lobster boat with some dingy around. Suddenly once of them made a half turn, coming straight to me. On board, 2 young people asked me if I have cold beer or cigarettes, they say me they are here for many weeks and didn’t have nothing more. They aren’t going home soon.

But I didn’t made any provision of this kind because of my mouth, who doesn’t allow me to drink. Only for fresh food I made full shopping. Oh yes and by the way, I have quite smoking the 1. January, so no cigarettes on Nostromo 😅😇

The sun is slowly going down, the Glass Window appears far away.

The Glass Window 

It’s he most narrow spot of the Eleuthera island. A very long island, 180km long for about 2km wide at the most.

Once, a natural bridge was here, from where we can see the both side of the island at the same time. On one side, a deep blue and confuse water from the Atlantic Ocean and on the other side, a turquoise quite water of the bank. A beautiful opposite who can be seen from the top of a rocky hill.

The natural bridge was removed by the furry of the nature, because of all the tropical storms who affect the Bahamas 6 months per years. Redone many times, this bridge connect the north and south of the island.

One of the most beautiful places in the Bahamas (yes I know there’s a lots of beautiful places here 😂) and a must see for all the people who are going through this area once in the life.

The view from my boat looks like seeing the ocean through a window.

The day is going to the end, I found a nice little anchorage close to a private beach.

Here I’m, starting to explore the longest island of the Bahamas, many new adventures are waiting on me, and you, who read the story of my life 😃👍🍀☀️⛵️⚓️

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Des Berry à Eleuthera 

 

~ 14 mars 2018 – 17 mars 2018 ~

 

Suite à mes divers imprévus à la fin de la traversée des Berry, le plan change et je décide de faire une pause impromptue à Nassau, avec 2 arrêts au programme.

Le plus urgent, un arrêt dentiste. En cherchant un peu sur le net, je me rendis compte qu’il est sûr d’aller chez un dentiste ici. Avec tous les touristes passants par là chaque jour, il y a forcément d’autres personnes avec des problèmes de dents urgents, qui ont besoin de standards hygiéniques sécurisants américains.

Le deuxième arrêt sera pour réparer le passe coque de l’appareil qui mesure la vitesse. Il y a en effet des possibilités de sortir le bateau de l’eau ici, afin de changer la pièce abîmée. C’est une des rares places dans les Bahamas où cela est possible.

Aux premières lueurs du jour, je lève l’ancre. Peut après mon départ, le soleil pointe son nez à l’horizon, et ses splendides couleurs se reflètent dans les eaux calmes. Ce qui me promet une très belle journée de navigation pour cette traversée, depuis les Berry jusqu’à Nassau. 

La traversée, d’un petit 50 miles (env. 60km) se fait sans encombre, malgré ma peur de prendre l’eau et de couler au milieu de la traversée. En effet toutes les demi-heures je passe vérifier que la fuite ne s’agrandit pas et vérifier que mes plugs d’urgence sont bien prêt à côté. Voyant que la fuite ne s’agrandit pas une fois Nostromo en mouvement, je me sens un peu rassurée.

Le très léger vent du départ me permet de combiner voiles et moteur, ce qui économise beaucoup de diesel. Même si cela reste un peu bruyant, le charme de mon bateau sous voile me fait vite oublier ce petit désagrément. Spécialement une fois assise sur le pont avant, le calme est quasi complet.

Vers le milieu du passage, je vois un OFNI, aucune idée de qu’est ce que ça peut bien être 🤔 Le vent tombe ensuite complètement, et le reste du trajet se fait au moteur seul. 

Arrivant à l’entrée du canal entre New Providence et Paradise Island, je m’annonce au Nassau Harbor Control sur la VHF. Le but étant de demander la permission d’entrer dans le port, étape obligatoire ici. Après avoir décliné le nom, l’immatriculation de mon bateau et mon point de chute, la permission d’entrée m’est accordée.

La région de Nassau est tristement célèbre pour ses zones d’ancrages plus que douteuses, surpeuplées et qui craignent (un peu) niveau sécurité. Mais devant aller chez le dentiste, ne sachant dans quel état je serais en ressortant, l’option sécurité me tenta le plus. Je n’ai pas vraiment envie d’aller récupérer mon bateau qui a dérivé… quelque part 😂

Arrivée à la marina en début d’après-midi après avoir avertit de mon arrivée par téléphone, 2 employés m’attendent pour me guider et m’aider à accoster. Faisant un dockage parfait, ils sont surpris de me voir. Une jolie jeune fille, lunettes de soleil, cheveux au vent, seule sur un bateau pirate, l’un d’eux me demande si je suis une célébrité 😁😂🤣 Bien sûr ! Je suis une légende 😉 (on est tous notre propre légende par ailleurs 😀) Après avoir passé 2 semaines quasiment seule, ça m’a bien fait rigoler, et plaisir d’être de retour dans la civilisation 🙃 

N’ayant pas de produits frais a acheter depuis 3 bonnes semaines, je me fis ensuite un plaisir d’aller tester le super centre commerciale juste à côté de la marina, avec même un Starbucks 😳😃 et son internet 5G 👌Tous les fruits et légumes frais imaginables, viandes, poissons, pains, fromages à disposition 😋 … Supérieur aux prix Suisses 😱

Rien n’est gratuit mais il est important de se faire plaisir en mangeant de bon aliments le plus souvent possible, même si logistiquement, c’est pas toujours facile 😂 Car à la fin, on est ce qu’on mange 👈 

Le plus dur de la journée passé, je me pose confortablement sur le pont de mon bateau, profitant du soleil de fin de journée avec un cocktail. Deux jeunes hommes passent sur le ponton et on commence à discuter. Ils sont reportaires pour Geo, et un me demande s’il peut me filmer avec mon bateau, en me posant 2-3 questions, concernant les voyages et rêves.

Drôle d’expérience, totalement imprévue, prise de court, j’en oublier de demander un contact afin de voir une vidéo si ça sort à quelque part 🤣

Une fois ces gens partis, je remarque un bateau non loin de moi, qui appartient à un couple de québécois rencontré à Indiantown. Lui m’avait donné un cours très utile sur la fibre de verre, la peinture antidérapante et autres astuces. Sa blonde (comme on le dit en québécois 😉) a dû rentrer plus tôt que prévu au pays.

Puis un autre couple de québécois apparait, et on se rencontre tous. Rendez-vous fixé au lendemain pour quelques petits travaux, après le dentiste, afin qu’ils viennent me donner leur avis sur mon passe coque qui fuit.

Toujours en prenant des antidouleurs, un gros dodo, assez moyen car un peu stressé, m’attendait.

Et puis un des grands jours de mon voyage commence 😂

Réveillé par un réveil, une fois n’est pas coutume, je vais demandé un taxi à la marina, afin de me rendre chez le dentiste, mais aucun n’est disponible. J’essaye alors d’aller au centre commercial voir si j’en trouve un, rien. Voyant passer un bus sur la rue à sens unique, direction… contraire à là où je vais 🙄🤔 il s’arrête, je monte, demande au chauffeur si il va en ville, oui il y va mais fait le tour avant. Ok pour moi, je n’ai pas vraiment de stress et l’île n’est pas si grande, me dis-je.

Les bus de New Providence sont de vieux bus, dont l’unique porte latéral ne se ferme plus, sauf en tirant dessus manuellement. Les arrêts de bus sont constitués de panneaux métalliques avec un numéro de bus, mais pas d’horaires. Pour descendre du bus, il faut dire au chauffeur “bus stop”, ainsi il va s’arrêter à l’arrêt suivant. 

Le prix de la courses est de 1,25$, peut importe le nombre d’arrêt, pour les enfants il est réduit de moitié. À payer au chauffeur en descendant, en ayant la monnaie exacte. Les enfants prennent le bus pour aller à l’école, tout comme beaucoup de locaux adultes pour aller travailler. Seule touriste dans le bus, je me suis sentie un peu  bizarre 😂 mais c’est ce que l’on appelle une immersion dans la vie locale, un des pourquoi je voyage ainsi.

Le tour de l’île dura beaucoup plus longtemps que prévu, de par tous les arrêts et la circulation. Il m’emmena jusqu’à la prison de Nassau, en a presque fait le tour. 

La prison de Nassau.

Digne d’une prison suisse (vue de l’extérieur), avec murs hauts, barbelés, bâtiments en béton de plusieurs étages, portails sécurisés,… elle est la seule prison des Bahamas. Tout les criminels provenant de toutes les îles sont enfermés ici, pour une certaine durée. À la fin de leur peine, ils sont relâchés, sans argent, ni travail, ni rien. Du coup, la grande majorité de ces gens, s’installent à Nassau et augmentent ainsi très fortement les statistiques de la criminalité de l’île. Et c’est ainsi que le cercle vicieux s’installe et continue.

Nassau est la seule ville/île où il faut faire attention à sa sécurité. Ne pas se promener le soir dehors après 18h, ne pas provoquer en se promenant avec une chaîne en or ou une montre de luxe au poignet. Les portes des magasins sont fermés à clefs et en arrivant devant un magasin, l’employé vers la caisse ouvre la porte pour chaque client, après avoir vérifié d’un coup d’œil qui se trouve devant la porte.

Traversant le pont qui relie New Providence (Nassau) et Paradise Island, le contraste est frappant. D’un côté, un Nassau sale, gris, plein de déchets et pas très rassurant, et de l’autre, le paradis des hôtels et marinas de luxe, propre, plein de beaux arbres et plantes aux abords directs de la route, magasins pour touristes genre centre commercial, tout beau, tout sourire.

Au début du pont côté New Providence, il y a plein de petites cabanes colorées, là où les pêcheurs locaux amènent leurs prises. Il est possible d’en acheter ou de déguster de très bon plats à base de produits de première fraîcheur, dans une ambiance locale, rustique, colorée, musicale et amicale.

Après avoir fait le tour de l’île en bus, 1h30 plus tard, j’arrive enfin à destination, et je trouve le cabinet du dentiste. En le voyant de l’extérieur, la première impression est rassurante, la porte fermée et à ouvrir par les employés ressemble à tout les magasins de l’île. Une fois dedans, un personnel amical, efficace et très professionnel. 

Poliment je m’excuse de mon retard dû à ma visite touristique de l’île 😉 puis rempli un questionnaire santé et désir de traitement. Ils me prennent ensuite immédiatement en charge. 

Une radiographie avec un appareil dernier cri, mesures de sécurité pour le personnel et pour moi, hygiénique. Image sur ordinateur, quelques questions et le diagnostic tombe. Une dent, qui avait été cassée et réparée par le passé, s’est cassée encore un peut plus et la cassure a mis à nue le nerf de la dent, d’où les douleurs insupportables, qui réveillent la nuit.

Pour le traitement, 2 choix: traitement de racine, ou arracher la dent. La première option consiste à faire un trou dans la dent, où se trouve le nerf, le sortir, désinfecter et boucher. C’est une façon de tuer une dent en la laissant en place. Les molaires ayant plusieurs nerfs/canaux, il faut faire plusieurs fois la même opération, à un jour différent. Pris: 800$, 2e option: 150$, pas besoin de revenir plusieurs fois. Après le choc de devoir perdre une dent, que je pensais réparable, mais non, il y a un trop grand risque d’infection si je la répare seulement… Mon choix s’est très vite fait 😂

Une nouvelle expérience pas très agréable à Nassau. Mais en même temps, il n’y aurait pas pu avoir de meilleur endroit pour que cela se passe. Tout se passe pour une bonne raison, au bon moment 😉

Le retour fût heureusement beaucoup plus facile. Quelques minutes plus tard, je suis de retour à la marina. Sur mon bateau, je réalise. 

Cette douleur, a conduit à un arrachage de dent. Pas de fils pour fermer, à l’ancienne, mode pirate. Créer un caillot de sang dans le trou, et ne pas le faire partir, car il va contribué à la cicatrisation. Ne pas cracher, ne pas se brosser les dents, ne pas boire avec une paille, pendant 24h. Rincer la bouche avec eau chaude hyper salée, pas d’alcool/bain de bouche contenant de l’alcool pendant 1 semaine. Antibio 3 jours, antidouleur pendant 1 semaine la journée, ne pas pouvoir manger de vraiment dur (viande, pâtes dures,…) pendant plusieurs semaines. 

La vie peut changer tellement subitement, sans que l’on ne se doute de rien.

Retrouvant mes esprits peu à peu, la faim me rattrape, et le repas parfait me sauta aux yeux: une fondue suisse avec une baguette parisienne, de pain mou 😁 Ce n’est pas la vraie fondue suisse, ça on le devine, mais ça fait du bien de manger quelque chose qui remplit.

L’après-midi, mes amis canadiens viennent sur mon bateau et on regarde ensemble ce passe coque qui fuit. Selon leur avis de marins expérimentés, le fait qu’il n’y ait pas de jeu, qu’il ne bouge pas, et n’a pas l’air trop endommagé, le rende sûr jusqu’à mon retour dans une marina pour la saison cyclonique. Il n’y a pas d’urgence à sortir de l’eau et changer. D’autant plus que Nassau a été bâti sur une île où la piraterie a eu une longue histoire et de nombreux jours de gloire. Les gens ici ne vont pas hésiter à arnaquer en fixant des prix exorbitants, tel les descendants de pirates qu’ils sont ☠️

Étant grandement rassuré par cette explication logique, un soulagement me rempli. 

Le moteur de Nostromo a également de la peine à démarrer, et ça utilise (beaucoup) trop les batteries. À grand coup de rigolades, de démontage, et d’apprentissage, nous trouvons, ensemble, comment désengager la vitesse afin de monter les rpm du moteur, sans faire bouger le bateau. De plus, ils m’aident à ajuster les rpm. Grâce à une méthode de comptage manuel, on remarque que le compteur à aiguille sur l’écran, sous estime grandement le nombre réel de rotations par minutes… Comme quoi on découvre tout les jours un peu plus sur son bateau 😉 

Le pré filtre à diesel est aussi changé, le seul à ne pas avoir été changé, et là, on remarque que le réservoir où il se trouve n’est pas totalement plein comme il le devrait. Signe que quelque chose, quelque part, vide ce réservoir quand le moteur n’est pas allumé pendant la nuit.

Puis le moteur par directement, avec un petit peu de rpm supplémentaires.

Puis c’est 5h, l’heure d’un petit apéro pour célébrer cette bonne journée, rigoler, et partager un peu de nos voyages. 

Le lendemain, les 2 bateaux québécois partent, direction la Floride, avant le prochaine front froid. Prenant mon temps et profitant du confort de la marina, je quitte également ma place en cette magnifique journée. Les employés de la marina, très professionnel, me donnèrent de très bon conseils pour m’aider à sortir sans encombre de cette place un peu serrée avec un courant fort d’environ 2 kn. 

Ma bouche se remettant gentiment mais sûrement, mes problèmes de bateaux résolus (pour le moment, c’est un bateau 😜), je pris de petites vacances sur une île magnifique, qui s’appelle Rose Island, juste à côté de Nassau. Du côté nord de l’île, un ancrage protégé par des récifs de corails, avec une eau magnifique et une plage sublime de sable fin blanc.

Beaucoup de bateaux, promenant des touristes, défilent les uns après les autres. Plein de personnes plongent sur les coraux qui sont là, mais avec ma bouche toujours bien enflée et douloureuse, je préfère éviter le contact avec l’eau salée et pas forcément propre… 

La plage et l’île étant magnifique, cela suffit à mon bonheur, il y aura bien d’autres possibilités de plonger 😊

Ayant 2 jours devant moi avant le prochain front froid, je parti le jour d’après pour une longue journée de naviguation, qui va m’emmener jusqu’à Eleuthera.

À peine les premières lueurs de jour sorties, je lève l’ancre et sors de ce jardin de coraux, puis mets les voiles en direction du canal Fleming, puis direction la Glass Window.

Le vent n’étant pas très fort, et devenant complètement absent à partir de la mi-journée, la plupart du trajet se fit au moteur. Les lignes de pêches, traînées derrières, ne furent pas très utiles…

La journée fut calme, plate, longue et chaude. Peu de bateaux à l’horizon, ce calme plat fut le bienvenue, surtout que ma dent en moins me fait toujours mal. Ce n’est pas infecté, mais enflammé et elle a du me l’arracher avec grande force et pression.

Arrivée au canal Fleming, le « vent » contraire au courant de la marée, provoquait une démarquation bien net. Une eau plate suivait les mini vaguelettes. Les conditions étant calmes, ce fut un magnifique spectacle, mais en effet si le vent avait rajouté son grain de sel, ça aurait été beaucoup plus sportif et moins agréable.

Une fois passé ce canal, j’arrivai sur le plateau peu profond, avec une eau magnifiquement bleue. Le sol était totalement visible du fait du calme plat. Je vis toutes les étoiles de mers, herbes et autres déchets au fond de l’eau. Un groupe de dauphins m’accompagne un moment, histoire de me souhaiter la bienvenue dans ce paradis.

Voulant prendre ma caméra pour les filmer, j’enclenchai le film en marchant sur le pont et quand j’arrive devant, au moment où je veux commencer le film, et ben je l’éteint… 🤦‍♀️ et les dauphins sont partis avant d’avoir le temps de recommencer une nouvelle vidéo 🤷‍♀️🤣

Un peu plus loin, un des bateaux de pêches aux homard de la région, avec ses navettes tournant autour. Soudain une de ces navette fait demi tour et vient droit dans ma direction. À bord, 2 jeunes me demande si je n’ai pas une bière fraîche ou des cigarettes, ils me disent être là depuis plusieurs semaines et que leur réserves sont vides, ils ne vont pas rentrer avant encore bien quelques jours.

Mais je n’ai pas de provisions, ma dentition ne me permettant ni de fumer ni de boire, je n’ai absolument pas fait de réserves à Nassau. Seulement des réserves de nourriture fraîche. Ah oui et en fait, j’ai arrêté de fumer le 1 janvier, donc pas de ciguarettes à bord de Nostromo 😅😇

Le soleil descent tranquillement, se rapprochant gentiment de l’horizon. La Glass Window apparaît au loin, et se rapproche de plus en plus. Une merveille de la nature. 

La Glass Window

Il s’agit de l’endroit le plus étroit de l’île d’Eluthera. Une île très longue, 180km de long pour environ 2 km de large au plus. 

Autrefois, un pont naturel reliait l’île à ce point là, d’où l’on peut observer les 2 côtés de l’île en même temps. D’un côté le bleu profond et agité de l’océan Atlantique, et de l’autre le bleu turquoise magnifique des eaux protégées du plateau. Un contraste magnifique, admirable depuis le sommet d’une colline de pierre. 

Ce pont naturel fut arraché par la furie des vagues consécutive aux tempêtes tropicales affectant les Bahamas, 6 mois par années. Reconstruit à plusieurs reprises, ce pont relie le nord et le sud de cette île. 

Un des plus beau endroit des Bahamas (oui je sais il y en à beaucoup des endroits magnifiques ici 😂) et un point touristique à admirer absolument pour tout ceux qui passe une fois dans leur vie là-bas.

La vue depuis le bateau, ressemble à voir l’océan par une fenêtre. 

Le jour se couche, je trouve un bel ancrage proche d’une plage privée, à quelques encablures de cette fameuse fenêtre de verre. 

Me voilà au point de départ de mon exploration de la plus longue île des Bahamas, plein de nouvelles aventures et découvertes à venir 😃👍🍀☀️⛵️⚓️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *